accueil en français accueil en français accueil en français accueil en français accueil en français accueil en français accueil en français accueil en français
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Datamaran : Un Dronautic pour collecter des données en mer

#Datamaran

Datamaran : Un Dronautic pour collecter des données en mer

D 4 novembre 2015     H 08:17     A Dronautic Organisation     C 0 messages


Toutes les versions de cet article : [English] [français]

agrandir

Le Datamaran, un catamaran autonome collecteur de données, est le fruit des recherches de la société américaine AMS (Autonomous Marine Systems) basée à Boston. Eamon Carrig, son CEO, est un spécialiste en informatique dédiée à l’architecture et à l’aérospatiale. Depuis 2007, il travaille sur un Dronautic de petite taille apte à collecter des données en mer. C’est chose faite depuis le mois de mars avec ce Datamaran.

L’engin est conçu sur la base d’un catamaran de 2,5 mètres de long et 1,7 mètres de large. Il possède une aile de 2,3 mètres de haut qui lui permet de se propulser à la voile en plus de ses moteurs qui tirent leur énergie de deux panneaux solaires. Ses batteries de 600 W/hr fournissent une puissance en continu de 2W avec un pic possible à 1000W.

Avec son aile rigide, il ressemble un peu au trimaran SailDrone de la côte Ouest mais, si cette version catamaran est moins stable, AMS a résolu le problème en permettant de faire pivoter l’espar avec d’auto-redresser le bateau comme le montre la vidéo ci-dessous :

Pour la communication, le Datamaran dispose d’un modem Iridium et d’un GSM afin de récupérer des données, images et positions depuis la cellule de communication. Comme tout bon Dronautic, le Datamaran est « piloté » à distance en fournissant des waypoints à sa cellule de navigation qui gère alors la route du bateau en autonomie.

Avec sa double motorisation électrique et ailée, il est annoncé disposer d’une autonomie de six mois ce qui lui permettra de ratisser la surface dees océans afin de collecter des données pour pas cher en comparaison au coût de l’armement d’un navire scientifique. Avec 5 Datamaran, AMS pense ainsi pouvoir couvrir jusqu’à 5000 km2 par jour.


Plus d’informations sur le Datamaran
- Site d’AMS : www.automarinesys.com
- Article de WeDemain : www.wedemain.fr/Le-Datamaran-un-drone-aquatique-contre-le-rechauffement-climatique_a1369.html

Dans la même rubrique

UBC SailBot : Ada est déclaré perdu en mer

L’équipe canadienne d’étudiants vient d’envoyer un message dans lequel elle déclare que leur Dronautic nommé "Ada" est désormais "perdu en mer".

Lire la suite →

Marc Thiercelin lance un projet de Dronautic de 32 mètres depuis Marseille

Le skipper de course au large se recycle dans le Dronautisme. Propriétaire depuis son départ du team DCNS du trimaran cassé Oman Sail (un trimaran de 32 mètres signé Irens & Cabaret), il veut le reconstruire et en faire un Dronautic géant.

Lire la suite →

UBC Sailbots a lancé son voilier autonome ADA sur l’Atlantique

L’équipe de l’université de Colombie Britannique de Vancouver au Canada qui travaille sur le projet UBC Sailbots depuis 2013 a lancé un Dronautic sur l’Atlantique. C’est depuis Newfoundland que Ada, un voilier autonome de 5,5 mètres de long qui ressemble à une planche à voile habitable, a pris son envol pour tenter ce que personne n’a encore réussi, la traversée de l’Atlantique sans équipage.

Lire la suite →

Echo Voyager : Le drone sous-marin conçu par Boeing

L’avionneur américain se développe sur le marché des drones marins (des Dronautic) avec ce sous-marin autonome de 16 mètres (51 pieds) de long. Développé après l’Echo Seeker (32 pieds) et l’Echo Ranger (18 pieds), il dispose d’une autonomie de 12.000 km.

Lire la suite →

Row-Bot : Et si un Dronautic mangeait pour se mouvoir à la surface de l’eau ?

L’université de Bristol a trouvé un moyen pour fournir de l’énergie à un petit véhicule aquatique. Ce rameur posé sur 4 mini flotteurs crée son énergie grâce à une pile à combustible microbienne.

Lire la suite →

Le 1er juin 1968 était ouverte la ligne de départ de la première course autour du monde à la voile en solitaire, le Golden Globe.
Le 1er juin 2018, sera ouverte la ligne de départ de The Dronautic Revolution, la première course autour du monde d’engins navigants non-habités.
Quel sera le premier Dronautic à effectuer un tour du monde sans escale, sans équipage et sans énergie fossile ou nucléaire ?
Ce premier Dronautic effectuera-t-il sa révolution par les océans du globe en moins de 312 jours, la performance réalisé 50 ans auparavant par Sur Robin Knox Johnson ?

The Dronautic Revolution 2018 : entrez dans la course !
DRONAUTIC (définition & ambitions)
HISTORIQUE (des premiers tours du monde à Dronautic)
PROGRAMME 2014 - 2019
THE DRONAUTIC REVOLUTION 1968-2018
JAUGE DRONAUTIC’6
CONCOURS ARCHITECTURE NAVALE
• CONTACTS



Rechercher


Dronautic sur Facebook


Dronautic sur Twitter