accueil en français accueil en français accueil en français accueil en français accueil en français accueil en français accueil en français accueil en français
Vous êtes ici : Accueil » Organisation » Historique : dans la lignée des tours du monde de légende

Dronautic Organisation

Historique : dans la lignée des tours du monde de légende

D 23 mai 2014     H 04:07     A Dronautic Organisation     C 0 messages


Toutes les versions de cet article : [English] [français]

agrandir

Apprenant que trois marins ont décidé de se lancer dans un tour du monde en solitaire, à la voile et sans escale, le Sunday Times leur propose un trophée, le Golden Globe, pour le premier, et un prix, 5000£ à celui qui réalisera le meilleur temps. Neuf concurrents prendront le départ de cette première course autour du monde à la voile, en solitaire et sans escale, entre le 1er juin et le 31 octobre 1968. Un seul reviendra en Angleterre. Sir Robin Knox-Johnston, le skipper de Suhaili. Il aura mis un peu plus de 312 jours pour boucler sa révolution.

En 1968, tourner autour du monde à la voile est une aventure extraordinaire. Les notions de météo sont encore rudimentaires. Les hommes se servent d’un sextant, d’un compas et de cartes marines pour estimer leur route. En solitaire, ils doivent confier leur chemin à un régulateur d’allure. Aujourd’hui, les marins disposent de logiciels qui prédisent la météo jusqu’à 5 semaines à l’avance et qui calculent leur route optimale. Ils peuvent mettre à jour ces informations régulièrement en se connectant à internet alors qu’un autre logiciel optimise le travail du pilote automatique. Mais un tour du monde reste une aventure exceptionnelle qui trace son sillage dans celle de grands marins.

Le premier homme à boucler un tour du monde à la voile serait l’Espagnol Juan Sebastian El Cano. Membre de l’équipage de l’illustre Fernando Magellan, il prend les commandes à la mort de celui-ci et ramène la Victoria à Séville le 6 septembre 1522. Trois ans après son départ, c’est le seul des cinq navires espagnols de Magellan à revenir dans son port d’attache, avec 18 hommes sur les 265 membres d’équipages lancés dans cette exploration du Pacifique par le détroit qui portera le nom du découvreur. Ce premier tour monde s’effectua en sens contraire des vents dominants, en passant en premier par le sud du Chili, avant de revenir par l’Afrique.

En 1870, des clippers font la course de Londres à l’Australie. Patriarch, un de ces géants, détiendra longtemps le record avec seulement 136 jours de mer et une escale à Sydney. Ce record sera battu 100 ans plus tard lors de la course qui opposa Roy Mullender et Olivier de Kersauson. L’Américain devança le Français et boucla le parcours en 133 jours. Deux ans auparavant s’était lancée la première course autour du monde à la voile en équipage et avec escales, la Whitbread. Le 11 mars 1973, le Mexicain Ramon Carlin remporte la course à Portsmouth à bord du Sayula II.

En 1982, le BOC Challenge est lancé des États-Unis. Ce nouveau Golden Globe propose trois escales autour du monde aux navigateurs en solitaire. Le Français Philippe Jeantot entre dans la légende en remportant la première (puis la deuxième) édition de cette course à la barre de son monocoque de 18 mètres Crédit Agricole. Le marin décide alors d’organiser, depuis les Sables d’Olonne, une nouvelle course autour du monde à la voile en solitaire, mais sans escale, à l’instar du mythique Golden Globe. Après 109 jours de régate autour du monde, c’est Titouan Lamazou qui revient en vainqueur en Vendée en 1990.

Le même hiver, Olivier de Kersauson s’est lancé aussi en solitaire autour du monde. Mais il mène un autre type d’engin : Un autre regard est un grand trimaran. L’homme et son voilier mettront 125 jours pour effectuer le tour du monde en deux escales. Trois ans plus tôt, Philippe Monnet avait mis 125 jours et trois escales. Tous deux suivaient la trace d’Alain Colas. A la barre du trimaran Manureva, l’ex-Pen Duick IV d’Éric Tabarly, il s’était lancé le 8 septembre 1973 de Saint Malo pour un tour du monde en solo. Il est de retour le 28 mars 1974 après 169 jours de mer et une escale. Le Français bat alors le record de Sir Francis Chichester, premier homme à boucler un tour du monde (avec une escale), en solitaire, en 226 jours. C’était en 1967, un an avant le départ du Golden Globe.

Ces tours du monde en multicoque ouvriront la voie aux records en équipage comme le Trophée Jules Verne. En 1993, Bruno Peyron et son équipage sont les premiers hommes à réaliser le tour du monde en moins de 80 jours. Ce record est détenu depuis 2012 par l’équipage de Loïck Peyron (son frère) à bord du trimaran de 40 mètres Banque Populaire V avec un temps de course de 45 jours 13 heures 42 minutes et 53 secondes.

Dans la lignée de ces tours du monde mythiques, The Dronautic Revolution propose une course de drones navigants par les trois caps, le cap des Aiguilles (près de Bonne Espérance), celui de Tasmanie (entrée du Pacifique) et le cap Horn. Cinquante ans après le départ du Golden Globe, The Dronautic Revolution verra s’élancer des Dronautic qui tenteront l’exploit de revenir à leur port de départ, sans escale, sans énergie fossile, sans homme à bord et, si possible, en moins de 312 jours, le temps de course de Sir Robin Knox-Johnston.


Quelques tours du monde exceptionnels

• 20 septembre 1519 – 6 septembre 1522 (3 ans) : Tour du monde depuis Séville de la Victoria de Magellan, menée par Juan Sebastian Elcano
• 1870 (136 jours – 1 escale) Londres-Sydney-Londres : record pour le clipper Patriarch
• 24 avril 1895 – 27 juin 1898 : Première navigation en solitaire autour du monde menée par Joshua Slocum
• 1967 (226 jours – 1 escale) : Premier tour du monde en solitaire mené par Sir Francis Chichester
• 1968-1969 (313 jours – non-stop) – Golden Globe : victoire de Sir Robin Knox-Johnston sur Suhaili (monocoque 32’) ; le Français Bernard Moitessier a poursuivi sa route vers Tahiti
• 1971 (292 jours – non-stop) : Sir Chay Blyth effectue un tour du monde en solitaire, sans escale, d’ouest en est (contre les vents dominants)
• 8 septembre 1973 – 11 mars 1974 (3 escales) Whitbread : Ramon Carlin et son équipage remportent la première course autour du monde à bord de Sayula II
• 1973 (169 jours – 1 escale) : Tour du monde en solitaire d’Alain Colas sur Manureva
• 31 août 1975 (133 jours – 1 escale) – Londres-Sydney-Londres : Victoire de Roy Mullender
• 1982-1983 (159 jours – 3 escales) - BOC Challenge : Victoire de Philippe Jeantot sur Crédit Agricole (monocoque de 60’)
• 1986-1987 (129 jours – 3 escales) : Philippe Monnet mène le trimaran Kriter autour du monde en solitaire
• 1988-1989 (189 jours – non-stop) : Kay Oudry est la première femme en solitaire autour du monde sans escale à bord d’un sloop de 11,20 mètres
• 1988-1989 (125 jours – 2 escales) : Olivier de Kersauson mène Un Autre regard (trimaran) en solo
• 26 novembre 1989 – 1990 (109 jours – non-stop) – Vendée Globe Challenge : Titouan Lamazou remporte la première édition aux Sables d’Olonne
• 1990 – BOC Challenge : Isabelle Autissier est la première femme à terminer un tour du monde en course en solitaire avec escales
• janvier 1993 (79 jours 6 heures – non-stop) – Trophée Jules Verne : Bruno Peyron et son équipage établissent un record autour du monde sans escale
• 1996 (140 jours – non-stop) – Vendée Globe : Catherine Chabaud est la première femme à terminer une course autour du monde à la voile, en solitaire, sans escale
• 2005 (71 jours – non-stop) : Record autour du monde en solitaire d’Ellen MacArthur à bord du trimaran B&Q Castorama
• 2008 (57 jours – non-stop) : Record autour du monde en solitaire de Francis Joyon à bord du trimaran Idec
• 2012 (45 jours – non-stop) – Trophée Jules Verne : Loïck Peyron bat le record avec l’équipage du trimaran Banque Populaire V
• janvier 2013 (78 jours – non-stop) – Vendée Globe : victoire et record de François Gabart en monocoque

Dans la même rubrique

Dronautic dans la presse francophone

La presse parle de Dronautic. Voici les articles diffusés sur le net, la presse magazine et quotidienne.

Lire la suite →

Concours d’architecture navale 2014-2015 pour la conception de bateaux drones de 6 mètres de long

Le développement de bateaux drones est encore balbutiant. Afin de participer à leur développement, Dronautic lance ce mois-ci un concours d’architecture navale ouvert aux amateurs et professionnels. Leur objectif : concevoir un Dronautic’6, un bateau drone de 6 mètres de long maximum et apte à participer en 2018 à The Dronautic Revolution, la première course autour du monde d’engins navigants non-habités.

Lire la suite →

Jauge DRONAUTIC’6 • V1.0

Afin de réunir différents projets et différentes équipes sur un programme commun, il faut un cadre limite de travail qui respecte les définitions ci-dessus. Voici donc la jauge Dronautic’6.

Lire la suite →

Partenaires

Pas d’événements sans partenaires ou sponsors. Dronautic cherche donc des partenaires pour l’assister dans l’organisation des événements (sponsors et villes organisatrices), de la communication générale et l’assistance envers les Dronauteams.

Lire la suite →

Laboratoire de recherche scientifique

Un Dronautic n’est pas qu’un bateau de course. Un Dronautic est aussi en un bateau de fret, un cargo du futur. Tout Dronautic se doit donc de disposer d’un espace de transport qui servira, lors des courses au large, pour embarquer un mini laboratoire de recherche scientifique.

Lire la suite →

Le 1er juin 1968 était ouverte la ligne de départ de la première course autour du monde à la voile en solitaire, le Golden Globe.
Le 1er juin 2018, sera ouverte la ligne de départ de The Dronautic Revolution, la première course autour du monde d’engins navigants non-habités.
Quel sera le premier Dronautic à effectuer un tour du monde sans escale, sans équipage et sans énergie fossile ou nucléaire ?
Ce premier Dronautic effectuera-t-il sa révolution par les océans du globe en moins de 312 jours, la performance réalisé 50 ans auparavant par Sur Robin Knox Johnson ?

The Dronautic Revolution 2018 : entrez dans la course !
DRONAUTIC (définition & ambitions)
HISTORIQUE (des premiers tours du monde à Dronautic)
PROGRAMME 2014 - 2019
THE DRONAUTIC REVOLUTION 1968-2018
JAUGE DRONAUTIC’6
CONCOURS ARCHITECTURE NAVALE
• CONTACTS



Rechercher


Dronautic sur Facebook


Dronautic sur Twitter